Intronisé au Temple de la renommée de l’ACSC 2019 : Wen Wang

Intronisé au Temple de la renommée de l’ACSC 2019 : Wen Wang

L’Association canadienne du sport collégial (ACSC)
est fière d’introniser 10 membres à son Temple de la renommée.
Le banquet du Temple de la renommée 2019 de l’ACSC sera présenté
par l’Alberta Colleges Athletic Conference, le 11 juin à Calgary.

Gagnant de trois titres d’affilée en simple au Championnat canadien de badminton masculin de l’ACSC, Wen Wang sera admis au Temple de la renommée dans la catégorie des athlètes.

Wen a accompli l’exploit en 1989, 1990 et 1991, alors qu’il représentait Grant MacEwan Community College (maintenant connu sous le nom de MacEwan University). Il a de plus mené l’Alberta a trois conquêtes par équipe consécutives.

Pendant son séjour à MacEwan, il également remporté le Championnat national masculin en 1990, exploit qu’il répéterait en 1994 et 1997. De 1988 à 1997, Wang a dominé la scène nord-américaine, atteignant même le 20e rang au classement mondial.

« Wen a connu une fructueuse carrière d’étudiant-athlète, note Ken Schildroth, directeur des sports de MacEwan University. C’était un compétiteur fabuleux qui nous a fièrement représentés, et c’est pourquoi il figure sur notre mur d’honneur. »

Peu après l’arrivée de Wang à MacEwan, les Griffins ont été mis au défi par l’équipe nationale du Canada, qui alignait plusieurs des meilleurs joueurs au pays. Nullement intimidés, ils redoublèrent d’ardeur et disputèrent quelques-uns de leurs meilleurs matchs collégiaux pour finalement l’emporter.

« J’ai ressenti une si grande fierté à voir que nous avions progressé au point de pouvoir nous frotter à l’élite canadienne », se rappelle Wang.

Un de ses souvenirs les plus chers de ses années au sein de l’ACAC et de l’ACSC demeure toutefois la rencontre de sa future épouse, Shirley Mah, elle aussi joueuse de badminton. Tandis que Wang évoluait pour MacEwan, elle représentait les Ooks de NAIT.

« Nous nous étions d’abord rencontrés lors de tournois de l’ACAC, puis nous avons tous deux réussi à nous qualifier pour le Championnat canadien », explique Wang. Cette année-là, tous deux monteraient sur le podium.

« De mes trois années collégiales, ce fut la plus mémorable », ajoute-t-il.

Et à présent, c’est aux enfants du couple de connaître à leur tour des carrières hors de l’ordinaire au sein de l’ACSC. Takeisha (simple féminin) et Desmond (simple masculin), évoluant tous deux pour Concordia University of Edmonton, ont remporté le Championnat canadien 2018.

Cette saison, ils ont respectivement été nommés joueuse et joueur de l’année de l’ACSC. Le tandem n’allait toutefois pas se contenter de voler la vedette pendant le banquet au Championnat 2019 : il mettrait la main sur l’or en double mixte.

À présent, Wang est professionnel en chef au club B-Active d’Edmonton, où Takeisha et Desmond entraînent à ses côtés.

Il insiste auprès de ses joueurs sur l’importance de la dynamique d’équipe, un enseignement qui lui vient de MacEwan.

« Lors de mes années au sein de l’ACAC et de l’ACSC, j’ai appris l’esprit d’équipe, et découvert comment appuyer les miens dans un contexte d’entraînement ou de compétition, souligne Wang. J’ai aussi développé les qualités de leader qu’il me fallait pour devenir entraîneur. »