Récapitulation de la deuxième journée à Halifax

Récapitulation de la deuxième journée à Halifax

MATCH 5 : Thunder d’Algonquin 4 c. Tommies de St. Thomas 0

Ce fut une rencontre animée d’entrée de jeu, les deux équipes ayant des choses à prouver. Algonquin a vite pris les commandes, obtenant trois très bonnes chances de marquer dans les cinq premières minutes. Solides défensivement, les joueuses de St. Thomas ont repoussé autant que possible les assauts adverses, mais n’ont pu freiner Melissa Gilligan, qui a ouvert la marque. C’était 1-0 Algonquin à la mi-temps.

Puis dans les dix premières minutes de la deuxième demie, Darby Perry a doublé l’avance des siennes. La domination du Thunder s’est ensuite poursuivie, avec en tête la no 7 Mallory McQueen, excellente au maniement du ballon. Les Tommies ont bien empêché un autre but, leur gardienne faisant l’arrêt à l’issue d’une intense mêlée de 15 secondes, mais la ténacité du Thunder a porté ses fruits et des filets de Gilligan et Perry ont porté le compte à 4-0. St. Thomas a ensuite tout fait pour stopper Algonquin. Malgré une minute de jeu supplémentaire, le pointage est resté inchangé. 

Phoebe van der Muelen de St. Thomas et Shalene Denovan d’Algonquin ont été élues joueuses du match.

MATCH 6 : Ooks de NAIT 9 c. Rams de Dalhousie 0

Les joueuses de NAIT ont sauté sur le terrain avec la ferme intention de s’imposer. Cinq minutes seulement s’étaient écoulées lorsqu’elles ont pris les devants sur un but de Kailey Mohn, puis elles ont doublé cette avance presque sur-le-champ grâce à Kassy Jajczay. La ligne défensive de Dalhousie s’est alors ressaisie, puis le jeu s’est corsé. Mais un excellent tir de Marissa Webb a permis aux Ooks d’accroître leur avance à 3-0, et elles ont ajouté un quatrième filet quelques instants après. Puis les choses se sont précipitées. Des tirs frappant la barre transversale avant de rebondir sur la tête d’Alanna Mawhinney ont mené aux cinquième et sixième buts de NAIT, puis Mawhinney, encore elle, a porté la marque à 7-0. Un doublé de Hallee Peter plus tard, c’était 9-0 pour les Ooks à la mi-temps. En deuxième demie, Sian Rankin a mené Dalhousie en obtenant trois solides chances de marquer. La gardienne Summer Nasr a réalisé quelques superbes arrêts, empêchant NAIT d’accentuer son avance. 

Sian Rankin de Dalhousie et Alana Mawhinney de NAIT ont été élues joueuses du match.

MATCH 7 : Cavaliers de Champlain Saint-Lambert 3 c. Wolves de GPRC 1

L’intensité était au rendez-vous dès le début de la rencontre, les deux équipes démontrant sans l’ombre d’un doute leur désir d’obtenir leur laissez-passer pour le match de la médaille d’or, qui aura lieu samedi. Thalia Krauth-Ibarz a marqué dans les deux premières minutes pour Saint-Lambert. Les joueuses de GPRC ont bien réussi à prendre possession du ballon, mais elles n’étaient pas de taille pour celles des Cavaliers, dont les mouvements fluides et concertés ont mené au deuxième but de Krauth-Ibarz, sur une passe de Rémillard. 

Michelle Brodeur, la gardienne de GPRC, a prouvé toute l’étendue de son talent, notamment lorsqu’elle a bien su évaluer la vitesse de Rémillard, l’empêchant de s’emparer du ballon dans sa zone et d’inscrire le troisième but des siennes. Puis elle a une fois de plus sauvé les meubles quand Massambo a foncé vers son filet, exécutant un sublime arrêt du bout des doigts; c’était toujours 2-0 à la mi-temps.

Le spectacle Brodeur s’est poursuivi en deuxième demie : avec l’aide de ses coéquipières, elle a continué de fermer la porte. Puis le vent a tourné quand GPRC s’est vu accorder un tir de pénalité : la recrue Kelsey Wudewich a marqué, réduisant l’écart à 2-1. Saint-Lambert a riposté grâce à ses vedettes, Olga Massombo passant le ballon à Alexia Rémillard, qui a fait vibrer les cordages et porté la marque à 3-1. Deux minutes supplémentaires ont été ajoutées, mais le pointage est resté le même.

Olga Massombo de Saint-Lambert et Meghan Dalziel de GPRC ont été élues joueuses du match.

MATCH 8 : Élans de Garneau 1 c. Royals de Douglas 0

Les joueuses de Douglas et de Garneau ont démarré le match en lionnes, bien résolues à passer directement au match pour la médaille d’or, disputé samedi. Dans cet affrontement serré, les Élans ont fait montre d’une plus grande maîtrise technique. Du côté de Douglas, Pettenton et Hamilton ont brillé par leur vitesse en première demie. 

Garneau a dominé au chapitre des chances de marquer, passant près de s’inscrire à la marque sur des tirs d’Ariane Langlois et d’Ève Malo, mais la défensive étanche de Douglas a su protéger le filet. Coup sur coup, Alexia Gazzola et Anne-Marie Laroche ont effectué des arrêts réflexes cruciaux; c’était 0-0 à la mi-temps.

La deuxième demie nous réservait un scénario semblable. Douglas a accentué le rythme petit à petit, courant sans relâche dans l’espoir de percer la défensive de Garneau. Les équipes se sont échangé le contrôle du ballon pendant un long moment, puis la remplaçante Judy Gagnon a trouvé une brèche et inscrit Garneau à la marque avec seulement sept minutes au compteur. Ont suivi deux autres substitutions, puis cinq minutes supplémentaires ont été ajoutées. Malheureusement, Mikayla Hamilton a reçu un carton rouge, forçant Douglas à se débrouiller à court d’une joueuse jusqu’à la fin de la rencontre.

Alexa Gazolla de Douglas et Ariane Langlois de Garneau ont été élues joueuses du match.