Athlètes par excellence pancanadiennes 2019 de l’ACSC en soccer féminin

Athlètes par excellence pancanadiennes 2019 de l’ACSC en soccer féminin

L’Association canadienne du sport collégial (ACSC) est fière d’annoncer ses athlètes par excellence pancanadiennes en soccer féminin pour 2019.

Sélectionnées par leur conférence pour leur performance et leur contribution au sport et à leur équipe, les étudiantes-athlètes ont été honorées à l’occasion du banquet du Championnat canadien de soccer féminin 2019 de l’ACSC, présenté par Concordia University of Edmonton.

Kanae Yamamoto

 

Chloe Gummer

 

Mariners de VIU

 

Mariners de VIU

Joueuse de l’année PACWEST, Yamamoto a mené les Mariners à un dossier de 8-1-3, bon pour le titre de la conférence, en plus de terminer au deuxième rang des buteuses. L’attaquante de deuxième année se distingue par sa constance, sa présence physique et sa maîtrise technique et tactique. Très ambitieuse, mais pourtant humble et aimable, elle possède un optimisme et une éthique de travail qui font boule de neige. Elle est toujours prête à participer à des événements communautaires et entraîne Nanaimo United.

 

Gummer, une attaquante de quatrième année, a mené VIU à un dossier de 8-1-3, bon pour un deuxième titre PACWEST d’affilée en saison régulière. Deux fois sacrée athlète par excellence pancanadienne de l’ACSC, elle a mené la conférence avec sept buts. Gummer, aussi nommée joueuse de l’année PACWEST en 2018, est une étudiante-athlète dévouée et un modèle hors pair, elle qui a d’ailleurs remporté le Prix d’excellence scolaire 2018-2019 de l’ACSC. Très respectée, elle a joué un rôle de leader chez les Mariners cette année.



Christine Moser

 

Marissa Webb

 

Kodiaks de Lehtbridge

 

Ooks de NAIT

Moser en tête, les Kodiaks ont compilé un dossier de 9-1-2 et terminé en tête de la division sud de l’ACAC, une première en 24 ans. L’étudiante-athlète de troisième année est une milieu de terrain centrale complète qui peut créer des jeux, marquer, réussir des tacles et prendre possession du ballon. Joueuse de l’année de la division sud, Moser a remporté le titre d’étudiante-athlète par excellence pancanadienne de l’ACSC en 2018-2019. Son leadership ne fait aucun doute dans le feu de l’action, où elle ne cesse d’inspirer ses coéquipières.

 

Webb, joueuse de l’année de l’ACAC, a mené les Ooks à une fiche de 11-1, bonne pour le premier rang de la division nord. À sa cinquième saison, l’attaquante a terminé à égalité au premier rang pour les buts avec 19, dont 5 gagnants. Capitaine des Ooks, elle se distingue par son leadership hors de l’ordinaire, elle qui fait figure de pilier non seulement au sein de son équipe, mais à l’échelle du service des sports de NAIT. En plus de contribuer aux camps de recrutement des Ooks, elle défend les couleurs du Victoria d’Edmonton.


Jade Kovacevic

 

Sona Makulova

 

Falcons de Fanshawe

 

Sting de Seneca

Kovacevic, joueuse de l’année de l’OCAA, a dominé la conférence avec 24 buts. À sa cinquième saison, l’attaquante de pointe a conduit les Falcons à une fiche de 8-0-1, bonne pour le sommet de la division ouest. Quatre fois sacrée athlète par excellence pancanadienne de l’ACSC, elle a établi un nouveau record de l’OCAA, elle qui compte maintenant 103 buts en carrière. Kovacevic, qui a la capacité de pousser les autres à se surpasser, communique constamment avec le personnel entraîneur, que ce soit pour passer ses messages ou renforcer les principes de l’équipe.

 

Makulova a mené le Sting à une fiche parfaite de 9-0 et au titre de la division est de l’OCAA dont elle a aussi été la meilleure buteuse, à égalité, avec une récolte de 12 buts. Fière compétitrice, la milieu de terrain de deuxième saison hausse toujours son jeu d’un cran quand l’enjeu l’exige. Calme et réservée, elle donne l’exemple sur le terrain, inspirant ses coéquipières par sa détermination et son respect des adversaires et officiels.


Noémi Paquin

 

Mia Tessier

 

Cavaliers de Champlain

 

Indiens d’Ahuntsic

Joueuse de l’année de la RSEQ, Paquin a mené Champlain Saint-Lambert à une fiche de 5-1-2 et à un premier titre de conférence en saison régulière. Milieu de terrain de deuxième année ayant fait partie en 2018 de l’équipe championne canadienne de l’ACSC, elle a marqué huit buts en sept matchs cette saison. C’est une étudiante-athlète d’exception, qui a une présence très forte sur le terrain. Leader tranquille, elle compte pour beaucoup dans la chimie qui règne chez les Cavaliers.

 

Tessier a dominé le RSEQ avec une récolte de neuf buts en huit matchs, menant Ahuntsic à une fiche de 3-2-3 dans la toujours très relevée conférence québécoise. Les Indiens ont ensuite atteint la demi-finale du RSEQ, mais ont baissé pavillon devant les Cavaliers, championnes en titre de l’ACSC, à l’issue d’un duel enlevant ayant nécessité des tirs de barrage. Joueuse étoile du RSEQ, Tessier est rassembleuse et a un bel esprit d’équipe. En 2020, elle poursuivra ses études à l’Université de Troy, en Alabama.


Mariah Wright

 

Nikki Roberts

 

Mystics de MSVU

 

Hurricanes de Holland

Wright a inscrit 5 buts tout en démontrant son talent de fabricante de jeux avec 11 passes. À sa deuxième saison, l’attaquante de pointe a mené les Mystics à une fiche de 5-4-3, bonne pour le troisième rang de l’ACAA. Deux fois sacrée athlète par excellence pancanadienne de l’ACSC, Wright a marqué son équipe et sa conférence du sceau de son leadership exceptionnel. Intelligence du jeu remarquable, éthique de travail irréprochable et contrôle du ballon : voilà ce qui la distingue.

 

Roberts, joueuse de l’année de l’ACAA, a mené les Hurricanes vers un dossier remarquable de 11-0-1 et le sommet de la conférence. La milieu de terrain centrale, qui en était à sa cinquième saison, fait preuve d’une éthique de travail remarquable et contribue dans toutes les facettes du jeu. Capitaine de Holland, elle sert d’exemple à ses coéquipières sur le terrain comme ailleurs. À sa dernière année admissibilité, elle a incarné à merveille l’effort constant, l’esprit sportif et le leadership .