Intronisée au Temple de la renommée de l’ACSC 2017 : Melissa Artuso

Intronisée au Temple de la renommée de l’ACSC 2017 : Melissa Artuso
 

Melissa Artuso, qui a mené les Blues de Capilano à deux titres de l’Association canadienne du sport collégial en soccer féminin, fera son entrée au Temple de la renommée de l’ACSC dans la catégorie des athlètes.

Artuso a conduit les Blues à deux championnats canadiens de l’ACSC, en 1995 et 1996. Elle a été nommée à l’équipe d’étoiles du tournoi les deux années, en plus de gagner le Prix de l’esprit sportif en 1995.

Nommée joueuse par excellence pan-canadienne à trois reprises (1994-1996), elle a aussi reçu le titre de joueuse de soccer de l’année 1996 dans l’ACSC. Au cours de ses trois saisons dans l’uniforme des Blues, Artuso a compté 30 buts en 31 parties au sein de la British Columbia Colleges Athletic Association (BCCAA, aujourd’hui PACWEST).

« Melissa était le moteur des Blues au milieu des années 1990, affirme Milt Williams, directeur des programmes sportifs et des loisirs de l’Université Capilano. Elle était dominante sur le terrain et élevait le niveau de jeu de celles qui l’entouraient, ce qui leur a permis d’atteindre leur objectif de devenir championnes canadiennes. »

Artuso comprenait que le travail, l’esprit d’équipe et l’intégrité étaient aussi importants que le pointage à la fin de la partie, ajoute Williams.

« Elle donnant toujours son maximum, mais elle ne sacrifiait jamais ses principes pour gagner, avance-t-il. Étant donné sa discipline de travail impeccable, elle pouvait se le permettre, c’est ce qui faisait d’elle une joueuse aussi appréciée : ouverte aux conseils, honorable et talentueuse. »

Artuso se souvient bien du fameux championnat canadien de soccer 1995 de l’ACSC qui avait lieu à Medicine Hat, en Alberta. Le début du championnat avait été marqué par une tempête de neige, et les joueuses avaient eu droit à des vents glaciaux toute la semaine.

« C’était une fin de semaine horrible pour tenir une compétition nationale de soccer », dit Artuso.

Néanmoins, les terrains étaient déneigés avant chaque partie et les étudiantes-athlètes avaient pu se réchauffer en buvant du chocolat chaud dans des tentes équipées de chaufferettes.

« Nous nous enduisions le visage et les oreilles de Vaseline pour essayer de combattre le froid, confie-t-elle. La meilleure partie de la fin de semaine, c’est qu’à force de travail, nous avons réussi à décrocher la médaille d’or. C’était vraiment une expérience inoubliable. »

Artuso se considère chanceuse de s’être faite de si bonnes amies à Capilano, où elle avait des coéquipières de premier rang et le meilleur des entraîneurs en la personne de Doug Abercrombie, lui aussi intronisé au Temple de la renommée de l’ACSC.

Par ailleurs, elle a aussi adoré jouer à Capilano avec sa grande sœur Michelle, avec qui elle jouait depuis les ligues mineures.

« Pendant deux saisons, nous nous rendions ensemble aux entraînements et aux parties, puis nous analysions le match sur le chemin du retour, se rappelle Artuso. C’était une excellente joueuse et elle a fait de moi une meilleure joueuse sur le terrain. »

À regarder
February 16, 2017 À regarder
À regarder
February 9, 2017 À regarder
À regarder
February 2, 2017 À regarder
À regarder
December 1, 2016 À regarder
À regarder
November 24, 2016 À regarder
À regarder
November 17, 2016 À regarder
À Regarder
October 14, 2016 À Regarder
À Regarder
September 29, 2016 À Regarder
À Regarder
September 22, 2016 À Regarder
Bilan de l’AGA 2016
June 14, 2016 Bilan de l’AGA 2016