Programme des apprenties entraîneures 2016-17 : Participantes du RSEQ

Programme des apprenties entraîneures 2016-17 : Participantes du RSEQ

L’Association canadienne du sport collégial (ACSC) est fière de présenter les participantes au Programme des apprenties entraîneures 2016-17 du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ).

Lynx d’Édouard-Montpetit


Apprentie : Cynthia Perpall
Mentor :
Louis-Michel Bergeron 

Récente diplômée de l’Université du Québec à Montréal, Cynthia Perpall retrouvera son ancienne équipe du Cégep Édouard-Montpetit cet automne à titre d’apprentie entraîneure.

Avant d’intégrer le Rouge et Or de l’Université Laval et les Citadins de l’UQAM, Perpall a évolué chez les Lynx pendant trois saisons dans le RSEQ et l’ACSC.

« Lors de mon parcours d’athlète universitaire avec le Rouge et Or de l’Université Laval, j’ai commencé à m’impliquer au niveau du coaching et j’y ai tout de suite trouvé un intérêt majeur, explique Perpall. Je m’impliquerai du mieux que je peux avec l’équipe, par ma présence rigoureuse, mon positivisme et mon dévouement. »

« Le volleyball fait partie de ma vie depuis le début de mon secondaire et c’est une passion pour moi, poursuit-elle. C’est pourquoi partager ma connaissance avec de jeunes étudiants-athlètes est un cheminement logique pour avancer dans ma carrière de professeur et d’entraîneur. »

Sur le plan technique, elle entend participer à la prise de statistiques, à l’analyse vidéo et à la manipulation de balle.

« Avant qu’elle quitte pour l’université, nous avons appris à bien la connaître et savons très bien qu’elle est dévouée pour le sport du volleyball, affirme Julien Grenier, responsable des sports par intérim du Cégep. Ce ne sera pas la première fois qu’elle entraînera des athlètes, car même lorsqu’elle était joueuse, elle était impliquée dans le développement de la discipline à différents niveaux. »

Louis-Michel Bergeron, qui se joint aux Lynx après trois ans au Cégep André-Larendeau, sera son mentor.

« J’ai eu plusieurs mentors dans ma carrière d’entraîneur et ceux-ci ont été déterminants dans ma progression, mentionne-t-il. Ce n’est que logique pour moi de faire la même chose avec Cynthia. »

Bergeron croit que l’intégration de Perpall à l’équipe d’encadrement des Lynx profitera grandement aux 14 étudiantes-athlètes dans l’équipe.  

« La principale raison de mon engouement à prendre part à ce programme est de redonner mon savoir à une candidate ayant un énorme potentiel d’entraîneur », ajoute-t-il.

Élans de Garneau


Apprentie : Marie-Michèle Vachon
Mentor : Julien Paquette 

De nombreuses joueuses de volleyball sont passées dans la ligue universitaire SIC au cours des dernières années après leur passage au Cégep Garneau. Cette saison, l’une d’entre elles, Marie-Michèle Vachon, fera le chemin inverse en se rejoignant aux Élans à titre d’apprentie entraîneure.

Après trois saisons à Garneau, dont deux à titre de capitaine, Vachon a porté l’uniforme du Rouge et Or de l’Université Laval.

« Maintenant que j’ai décidé de mettre fin à ma carrière de joueuse universitaire, je désire continuer à m’impliquer dans le volleyball afin de transmettre aux jeunes athlètes toutes les valeurs que ce sport m’a apportées et qui me permettent d’évoluer dans différentes sphères de ma vie », explique Vachon.

Athlète par excellence pan-canadienne de l’ACSC en 2013, Vachon a organisé un camp d’entraînement d’une semaine pour une vingtaine de filles de 12 à 14 ans il y a plusieurs étés. Elle estime avoir relevé avec succès le défi de satisfaire les jeunes athlètes et leurs parents.

« Ce camp fût un réel succès et une belle première expérience d’entraîneure pour moi, explique-t-elle. Cette expérience m’a confirmé mon intérêt et mes aptitudes pour l’entraînement. »

Elle sera encadrée par un entraîneur qui accumule les succès depuis de nombreuses années.

Depuis qu’il a été embauché par Garneau en 2005, Julien Paquette a mené les Élans à neuf titres provinciaux et sept médailles aux championnats canadiens de l’ACSC, dont l’argent aux deux dernières éditions.

Paquette avait encadré Marie-Ève Bergeron il y a deux saisons et se réjouit de prendre une autre ancienne du collège sous son aile.

« Il me fera plaisir de partager mon expérience une fois de plus avec Marie-Michèle Vachon afin de l’aider dans son cheminement d’entraîneure de volleyball, dit Paquette. Par ailleurs, Marie-Michèle apportera beaucoup de son expérience, de sa compétitivité, de son leadership et de son professionnalisme à l’équipe. Étant une ancienne athlète que j’ai eu la chance d’entraîner pendant trois ans, je connais son désir pour l’excellence. »

Paquette s’implique dans le développement du volleyball non seulement à Garneau mais aussi dans la région et la province, fait savoir Éric Lavigne, directeur adjoint du service des sports de Garneau.

« Tout comme nous, il a la conviction que la transmission des connaissances et des expériences acquises est essentielle au développement des nouveaux entraîneurs, affirme Lavigne, qui décrit Paquette comme un entraîneur patient, expérimenté et soucieux du travail bien fait.

« Il aime partager ses connaissances et est un excellent pédagogue. Il sera donc un très bon mentor pour Marie-Michèle », poursuit-il.

Nordiques de Lionel-Groulx


Apprentie : Dominique Balthazar
Mentor : Danyk Sauro 

Récemment diplômée en enseignement de l’éducation physique, Dominique Balthazar est très motivée par la perspective de jumeler sa passion du volleyball à sa volonté d’enseigner.

C’est ce qu’elle fera cet automne au Collège Lionel-Groulx, en tant qu’apprentie-entraîneure.

« Ayant terminé mes études, je suis à la recherche de nouveaux défis où je peux combiner formation et passion pour le sport, explique Balthazar. Comme le programme du Collège Lionel-Groulx est chapeauté par un entraîneur d’expérience, j’aurai l’occasion de développer des compétences fondamentales en coaching et d’ainsi en faire bénéficier les générations futures. »

Celle qui a été entraîneure à l‘École secondaire Félix-Leclerc et bénévole dans un camp intensif d’une semaine pendant trois étés pense pouvoir apporter une dimension différente en tant que femme.

« Je peux servir de modèle féminin pour plusieurs jeunes filles qui aspirent à se lancer dans le volleyball, jouer à un niveau compétitif ou encore, devenir entraîneure à leur tour », affirme-t-elle.

Danyk Sauro, l’entraîneur-chef des Nordiques depuis 2004, sera son mentor. Sauro cumule plus de 20 ans d’expérience dans le métier, autant en volleyball intérieur que de plage, à plusieurs échelons du sport.

« Sous la direction de notre entraîneur-chef, elle saura certainement acquérir les notions nécessaires à l’accomplissement des tâches d’entraîneurs et aura plusieurs occasions pour les mettre en pratique », souligne Nathalie Blanchette, conseillère à la vie étudiante du collège.

Sauro croit qu’il est logique de continuer à contribuer à son sport d’une façon à développer plus d’entraîneurs et surtout des femmes entraîneures, beaucoup trop peu nombreuses en volleyball.

 « Je suis une personne responsable, déterminée, toujours très impliquée dans le domaine du volleyball et grandement stimulée par la formation d’entraîneures », termine-t-il.

Dynamiques de Sainte-Foy


Apprentie : Nada Khelifi
Mentor :
Dave Laroche

Après trois saisons et deux participations aux championnats canadiens de l’ACSC chez les Dynamiques, Nada Khelifi retrouvera son ancienne formation en tant qu’apprentie entraîneure.

Khelifi a mené Sainte-Foy au titre du RSEQ en basketball féminin la saison dernière et à une deuxième présence consécutive aux championnats canadiens.

Elle entamera ainsi sa carrière d’entraîneure sous l’aile des entraîneurs dévoués qui, de ses dires, lui ont permis de grandir en tant que joueuse et en tant que personne.

« J’ai su porter fièrement les couleurs de mon équipe et de mon école au courant des trois dernières années, ce qui a développé chez moi un sentiment d’appartenance envers la famille des Dynamiques, indique Khelifi. Puis, en constatant à quel point j’ai pu tirer personnellement de cette expérience marquante, je souhaite à mon tour m’impliquer à ma façon et donner aux jeunes athlètes de mon équipe à laquelle je suis énormément attachée. »

Cynthia Côté-Beaupré, la responsable du programme des Dynamiques et du Service sport-études du collège, a pu observer le développement de Khelifi au cours des deux dernières saisons.

« Nada a su se démarquer par son intensité, sa combativité, sa détermination et le désir de donner le meilleur d’elle-même, dit-elle. Elle démontre beaucoup de leadership et d’autonomie. »

Celle qui a déjà goûté au métier auprès des élèves de son école secondaire sera encadrée par Dave Laroche, un entraîneur depuis plus de 10 ans.

« Ce fut un beau défi pour moi de m’ajuster à ce niveau de compétition, et je suis prêt pour un défi de carrière qui complètera mon travail d’entraîneur dans un milieu motivant, mentionne Laroche, qui entame sa quatrième saison à Sainte-Foy. Le poste d’entraîneur-cadre me permettra de donner au suivant et de contribuer au développement d’entraîneurs dans mon domaine. »

Laroche est une personne autonome, dynamique, qui s’adapte bien aux différentes situations et qui communique facilement.

« J’estime que ce sont là des qualités qui sauront être profitables à l’exécution des différentes tâches associées au poste d’entraîneur-cadre », affirme-t-il.

La présence de Khelifi est d’autant plus importante pour le collège que la jeune femme se joint à une équipe d’entraineurs qui, cette année, était complètement masculine.

« Nada réalise vraiment son besoin de redonner à de jeunes femmes ce qu’elle a appris depuis les dernières années et comprend la nécessité d’une implication féminine au sein de l’équipe d’entraîneurs », soutient Côté-Beaupré.

« Il ne fait aucun doute qu’elle est un atout considérable dans notre équipe d’entraîneurs pour assurer une relève féminine. »

Diablos de Trois-Rivières


Apprentie : Carolanne Croteau
Mentor :
Faisal Docter

Aux dires de son ancien entraîneur Faisal Docter, Carolanne Croteau a toujours montré un intérêt pour le métier d’entraîneur pendant qu’elle était joueuse. Cette saison, l’ancienne capitaine des Diablos aura l’occasion de concrétiser son ambition.

Docter reste régulièrement en contact avec ses anciennes étudiantes-athlètes. Lorsque Croteau lui a signifié son intérêt de se joindre au personnel des Diablos, il a tout de suite accepté.

« Je suis assurée que ce programme me permettra d’apprendre d’un entraîneur compétent et expérimenté, tout en pratiquant mes habiletés dans ce métier », affirme Croteau.

Croteau a déjà été initié au travail d’entraîneur auprès d’enfants du primaire.

« Cette expérience m’a aussi permis d’avoir un minimum d’expérience dans mon futur métier d’entraîneure car j’ai eu la chance de préparer des séances d’entraînement et cela est une grande partie du métier », explique-t-elle.

Dans son rôle de capitaine, Croteau devait faire preuve de leadership afin de garder son équipe soudée et encourager le dépassement personnel, tout en gardant une saine compétition entre chaque joueuse.

« Cette responsabilité m’a permis de grandir comme joueuse et comme personne, dit-elle. Être capitaine a aussi comme responsabilité de répondre, avant tout, aux besoins de l’équipe. Ce rôle m’a donc permis de prioriser le bien-être de mon équipe. »

Docter a occupé de nombreux postes d’entraîneur dans le milieu depuis 2008. Il est l’entraîneur-chef du Cégep de Trois-Rivières depuis trois ans.

« Travailler avec de jeunes entraîneurs et les aider à développer leurs talents est un prolongement naturel de mon expérience en enseignement », affirme Docter, qui a récemment été embauché comme directeur de l’Académie de Trois-Rivières.

Selon Michael Guay, technicien en loisirs du Cégep, Docter démontre, semaine après semaine, qu’il est passionné par le développement des athlètes et des entraîneurs de la région.

« Il participe activement à l’implantation d’un plan de développement à long terme de l’athlète au sein des trois divisions offertes au collège en facilitant la cohésion des équipes, ce qui n’était pas dans la culture de l’organisation avant mon arrivée au service des sports », souligne Guay.

Le collège espère garder Croteau au sein du personnel d’entraîneurs des Diablos pour les années futures et lui permettre d’être une candidate de choix lorsqu’une opportunité de prendre en charge une équipe se présentera.

« D’offrir une opportunité pour une jeune femme de gravir les échelons à titre d’entraîneure, nous croyons accrocher davantage de jeunes femmes qui désireront s’impliquer à la fin de leur carrière de joueuse, idéalement dans notre région », termine Guay.

À regarder
February 16, 2017 À regarder
À regarder
February 9, 2017 À regarder
À regarder
February 2, 2017 À regarder
À regarder
December 1, 2016 À regarder
À regarder
November 24, 2016 À regarder
À regarder
November 17, 2016 À regarder
À Regarder
October 14, 2016 À Regarder
À Regarder
September 29, 2016 À Regarder
À Regarder
September 22, 2016 À Regarder
Bilan de l’AGA 2016
June 14, 2016 Bilan de l’AGA 2016