Intronisé au Temple de la renommée de l’ACSC 2018 : Maxime Barabé

Intronisé au Temple de la renommée de l’ACSC 2018 : Maxime Barabé

L’Association canadienne du sport collégial est fière
d’introniser 10 nouveaux membres à son Temple de la renommée.
Le banquet 2018 du Temple de la renommée de l’ACSC sera présenté
par le Réseau du sport étudiant du Québec, le 12 juin, à Québec.

Triple lauréat du titre d’entraîneur de l’année de l’Association canadienne du sport collégial, Maxime Barabé sera intronisé au Temple de la renommée de l’ACSC dans la catégorie des entraîneurs.

M. Barabé a mené François-Xavier Garneau à trois championnats canadiens de soccer féminin de l’ACSC consécutifs, de 2002 à 2004. Il a été nommé entraîneur de l’année de l’ACSC en soccer féminin en 2002, 2003 et 2005.

Pendant son temps à la barre des Élans, l’équipe a remporté cinq médailles lors des championnats canadiens : en plus des trois conquêtes, Garneau a gagné l’argent en 2000 et 2005.

« Maxime est l’instigateur du programme de soccer féminin division 1 des Élans, explique Éric Lavigne, directeur adjoint au Cégep Garneau. Année après année, il a bâti une équipe en constante amélioration qui par ses performances exceptionnelles a atteint le championnat de l’ACSC dès l’an 2000. Il a jeté les bases d’un programme qui deviendra l’équipe collégiale de soccer féminin la plus titrée au Canada. »

En effet, depuis 2000, l’équipe de soccer féminin de Garneau a obtenu une incroyable récolte de 10 médailles de l’ACSC d’or, trois d’argent et une de bronze.

« Ce fut un grand privilège d’être associé à Garneau et à l’ACSC, souligne Maxime Barabé. J’ai démarré le programme de soccer féminin extérieur en 1999 et le Collège en est maintenant rendu à 10 titres canadiens, et est champion québécois sans interruption depuis 2002. Il s’agit sans aucun doute du meilleur programme de soccer féminin collégial au Canada, ce qui me rend très fier. »

M. Barabé se souvient avec émotion de ses interactions quotidiennes avec les étudiantes-athlètes, ainsi que des séances d’entraînement compétitives, où il poussait ses joueuses à fond pour qu’elles soient prêtes pour la totalité des 90 minutes d’un match. Malgré tout, ils trouvaient toujours du temps pour discuter et rigoler ensemble.

« Je relis encore aujourd’hui avec émotion les cartes de souhaits que les filles me remettaient en fin de saison, confie-t-il. Des jeunes femmes allumées, motivées, travaillantes. Rien ne peut remplacer la sensation de faire partie d’un groupe soudé, performant, composé de gens qui veillent les uns sur les autres et qui ne veulent pas décevoir leurs pairs. »

M. Barabé a encore en tête le souvenir du Championnat canadien de soccer féminin 2002 de l’ACSC, présenté par Dawson College, un tournoi complètement fou. La région de Montréal étant ensevelie sous la neige, Garneau avait dû jouer ses deux premières rencontres à l’intérieur, au SoccerPlexe Catalogna.

Les Élans ont finalement disputé le match ultime à l’extérieur – sous un soleil radieux – contre University College of the Cariboo. Environ 200 personnes avaient fait le trajet de Québec pour les voir à l’œuvre. Au grand dam de la foule, UCC a nivelé le score 1-1 à la 88e minute, forçant la prolongation.

Cherchant à préserver la saison parfaite des Élans, l’entraîneur a décidé de muter Marie-Claude Villeneuve, une milieu de terrain, à la position d’attaquante pour l’une des rares fois de la saison. Elle a marqué le but gagnant à la 97e minute, sur une frappe magistrale de 20 mètres.

« Nous étions championnes canadiennes pour la première fois de l’histoire du collège, devant nos partisans, raconte Barabé. C’était un moment absolument fantastique. D’un point de vue personnel, je remportais enfin un titre canadien, après avoir perdu en finale à quelques reprises durant ma carrière, dont avec FX Garneau en 2000. »

Maxime Barabé sera intronisé au Temple de la renommée de l’ACSC en même temps qu’un autre ancien entraîneur de Garneau, Olivier Caron (volleyball féminin).

 « Ces deux entraîneurs passionnés ont consacré plus de dix ans au développement du programme des Élans dans leur discipline respective, ajoute Lavigne. Ils ont façonné chacun à leur manière l’avenir du sport au Cégep Garneau. »

Affrontements à surveiller
February 22, 2018 Affrontements à surveiller
Affrontements à surveiller
February 15, 2018 Affrontements à surveiller
Affrontements à surveiller
February 8, 2018 Affrontements à surveiller
Affrontements à surveiller
February 1, 2018 Affrontements à surveiller
Affrontements à surveiller
January 25, 2018 Affrontements à surveiller
Affrontements à surveiller
November 23, 2017 Affrontements à surveiller
Affrontements à surveiller
November 16, 2017 Affrontements à surveiller
Affrontements à surveiller
October 5, 2017 Affrontements à surveiller