Athlètes par excellence pancanadiennes 2019 de l’ACSC en volleyball féminin

Athlètes par excellence pancanadiennes 2019 de l’ACSC en volleyball féminin

L’Association canadienne du sport collégial (ACSC) est fière de dévoiler ses athlètes par excellence pancanadiennes en volleyball féminin pour 2019.

Sélectionnées par leur conférence pour leur performance et leur contribution au sport et à leur équipe, les étudiantes-athlètes ont été honorées à l’occasion du banquet du Championnat canadien de volleyball féminin 2019 de l’ACSC, présenté par Niagara College à Welland, en Ontario.

Karoline
Tormena

 

Vania Silva dos
Santos de Oliveira

 

Mariners de VIU

 

Royals de Douglas

La joueuse de l’année PACWEST a conduit les Mariners à la première place de la conférence grâce à une fiche de 23-1. Au cours de sa première saison à VIU, Tormena a mené PACWEST au chapitre des points par manche (3,9) et des attaques marquantes par manche (3,11). Elle peut prendre le contrôle d’un match et donne l’exemple à son équipe grâce à son éthique de travail. Tormena est toujours prête à contribuer à des programmes locaux de volleyball destsinés aux jeunes.

 

Oliveira a mené les Royals à une fiche de 18-6 et à la deuxième place dans PACWEST. Elle s’est classée deuxième de la conférence pour le pourcentage de réussite et troisième pour les attaques marquantes par manche (2,73). L’attaquante-réceptionneuse de troisième année était parmi les meilleures de la ligue au chapitre des points et des blocs. Oliveira, deux fois athlète par excellence pancanadienne, est calme et modeste, mais aussi très compétitive et déterminée. Elle a adopté le principe de Douglas accordant la priorité à l’équipe, ce qui permet aux plus jeunes de se développer.



Ashley Erickson

 

Rae Sigurdson

 

Clippers de Briercrest

 

Rustlers de Lakeland

Erickson a conduit Briercrest à une fiche de 20-4 et au premier rang de la division sud de l’ACAC. La passeuse de quatrième année s’est classée deuxième dans la conférence avec 9,21 passes par manche. Erickson, capitaine des Clippers, permet aux gens qui l’entourent de s’améliorer grâce à son éthique de travail remarquable et à son attitude positive. Elle est une leader désintéressée qui incarne les valeurs de Briercrest en faisant preuve d’attention, de détermination, de persévérance et de discipline.

 

Sigurdson, joueuse de l’année de l’ACAC, s’est classée au premier rang de la conférence avec 9,76 passes par manche, et a aidé les Rustlers à se hisser au deuxième rang de la division nord de l’ACAC avec une fiche de 20-4. La justesse de ses décisions et de ses passes a permis aux cinq attaquantes de départ de Lakeland d’effectuer plus de 100 attaques marquantes cette saison. La passeuse de cinquième année, à présent deux fois athlète par excellence pancanadienne, a une excellente éthique de travail et ne vise rien de moins que l’excellence.


Janelle Albert

 

Breanne Scheerhoorn

 

Falcons de Fanshawe

 

Thunder d'Algonquin

Albert a mené les Falcons à une fiche parfaite de 18-0 et à une première place au classement de la division ouest de l’OCAA. La joueuse de l’année de l’OCAA a mené la conférence avec 4,8 points par manche et 63 as, et s’est classée au troisième rang des attaques marquantes par manche (3,38). Albert, une ailière gauche de deuxième année, responsabilise ses coéquipières. La capitaine des Falcons est la coéquipière par excellence qui ne se vante jamais, respire la confiance et croit en les capacités de ses coéquipières et les siennes.

 

Scheerhoorn a mené la division est de l’OCAA au chapitre des points, et s’est classée au deuxième rang de la conférence pour les attaques marquantes par manche (3,56) et au troisième rang pour les points par manche (4,6). L’ailière gauche de quatrième année a mené les Thunder à une fiche de 14-4 et au troisième rang de leur division. Scheerhoorn, meneuse incontestée d’Algonquin, est une excellente athlète, mais aussi une personne exemplaire; son énergie positive aide ses coéquipières à briller sur le terrain.


Victoria Iannotti

 

Catherine Lavigne

 

Cavaliers
de Bois-de-Boulogne

 

Nordiques
de Lionel-Groulx

La joueuse de l’année du RSEQ a conduit les Cavaliers à la première place de la conférence avec une fiche de 13-5. L’attaquante de troisième année est l’une des meilleures joueuses de la ligue avec 3,74 points et 2,94 attaques marquantes par manche, et 39 blocs. Elle est une force de la nature et a grandement évolué à Bois-de-Boulogne grâce à son éthique de travail, son infatigable détermination, sa volonté de s’améliorer et sa passion pour son équipe et son sport. Iannotti poursuivra ses études à l’Université McGill.

 

Lavigne a terminé la saison au premier rang du classement des points par manche du RSEQ (4,02) et troisième de celui des attaques marquantes (3,16). L’attaquante de troisième année de Lionel-Groulx a aussi récolté 36 as et 25 blocs. Elle a conduit son équipe à la quatrième place du RSEQ avec une fiche de 10-8. La capitaine des Nordiques est une étudiante-athlète complète, qui excelle autant sur le terrain qu’en classe. Lavigne a été recrutée par l’Université de Sherbrooke.


Madison Urquhart

 

Maggie Birney

 

Mystics de MSVU

 

Seawolves de UNBSJ

La joueuse de l’année de l’ACAA a conduit les Mystics à la première place de la conférence avec une fiche parfaite de 21-0. Elle a mené l’ACAA au chapitre des points par manche (4,8) et des attaques marquantes par manche (4,03). L’ailière gauche de cinquième année a aussi terminé deuxième au chapitre du pourcentage de réussite et des as. Urquhart, une cocapitaine de MSVU, a su devenir une athlète complète et mature, qui excelle sur les plans offensif et défensif. Compétitrice dans l’âme, elle joue avec coeur, maîtrise et détermination.

 

Birney a conduit les Seawolves à la première place de l’ACAA avec une fiche de 14-7. La joueuse de centre de quatrième année a mené la conférence au chapitre du pourcentage de réussite et du total de blocs (43). Elle incite ses coéquipières et ses entraîneurs à UNBSJ à sortir des sentiers battus, et sa volonté de gagner est contagieuse. Son énergie, sa passion et son intensité sont incomparables. Birney excelle dans ses études avec le même dévouement; elle est trois fois lauréate du Prix d’excellence scolaire de l’ACSC.